Faire son packshot

Le packshot est une branche de la photographie qui est réputée pour sa haute qualité. Pour ce faire, le produit à photographier est placé devant un fond uni. Les clichés, pour la plupart des cas, sont dédiés à une insertion dans un catalogue, sur un site ou dans le cadre d’un contrôle qualité au sein d’une entité. Si vous n’êtes pas un expert dans la photographie et si vous n’avez pas le matériel requis, il faudra contacter un professionnel packshot paris. Cependant, si vous vous sentez à la hauteur, vous pouvez vous lancer dans la réalisation. Le travail qui vous attend n’est pas facile, mais il est réalisable.

Un éclairage équilibré

Même si ce n’est pas pour un packshot paris, on ne peut faire de belles photos qu’avec un éclairage équilibré. Elle va mettre en avant les formes et les couleurs de l’objet ou le produit que vous allez photographier. Il ne s’agit pas ici de jouer avec les contrastes en plongeant le profil dans le noir comme on fait lors des photographies de portraits, mais de bien éclairer le produit ou l’objet. Elle ne doit présenter aucune zone d’ombre et il est même conseillé de prendre deux sources lumineuses d’intensité identique à placer de chaque côté. Si vous n’avez qu’une source d’éclairage, il est conseillé de le placer face à l’objet ou au-dessus.

Un petit diaphragme pour mettre en avant les détails

Toujours dans le but de sublimer les formes et les couleurs du produit, il est conseillé d’avoir recours à un petit diaphragme. Ceci va vous permettre d’apporter plus de précision et de faire ressortir tous les détails du produit. Lorsque vous fermez le diaphragme de l’appareil photo, il y aura moins de lumière qui passera et pour équilibrer, il faut augmenter la sensibilité sans créer de bruits. Il est également conseillé de travailler avec une vitesse comprise entre 1/50 et 1/200. Les effets de faible profondeur de champ sont alors déconseillés pour réussir son packshot paris.

Le post-traitement

Pour avoir de belles photos, il faudra encore retravailler les photos sur un logiciel de traitement. Pour ceci, il n’y a pas de règle précise, car chacun a sa définition de « belle photo ». Vous pourrez tout de même corriger les traits clairs qui se forment autour de l’objet et les niveaux, décontaminer les reflets, égaliser la luminosité de l’image, harmoniser la colorimétrie, retravailler les courbes et les contrastes et apporter un fond parfaitement uni en arrière-plan.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *