À quoi sert une plaque funéraire ?

Plaque en marbre ou en matériau noble pouvant être embellie à volonté, une plaque funéraire est destinée à personnaliser une tombe, un caveau ou une stèle funéraire. Elle reste ainsi un élément incontournable pour singulariser la dernière adresse d’un mort sur cette terre. Article nécessaire permettant de distinguer la personnalité du défunt et les sentiments que les vivants lui apportent, son aspect doit être soigné autant que possible.

Ne pas mélanger avec une pierre tombale

La pierre tombale est un bloc de pierre placée sur l’ouverture d’une tombe pour boucher celle-ci, et qui comporte les inscriptions gravées ou recevant la plaque funéraire pas cher. Cette dernière permet ainsi de rendre un hommage au défunt, à ses restes ou à ses cendres s’il s’agit d’une crémation.

Elle ne doit pas être confondue avec la pierre tombale elle-même, car elle est destinée principalement à orner, embellir ou personnaliser tous les lieux ou places prédestinés aux monuments funèbres ou mortuaires. Stèle, caveau, columbarium ou tombe sont les principaux endroits affectés aux plaques mortuaires.

Quelles sont ses fonctions propres ?

En plus de permettre une personnalisation de l’endroit où elle est apposée, une plaque funéraire pas cher est destinée à rendre hommage à la personne décédée et à garder son souvenir pour ses proches parents. Pour cela, elle comporte des citations spécifiques, une photo ou image cher au disparu, son nom et la date de son décès, le tout sous une forme propre à la famille.

Son origine remonte à l’époque de la Grèce antique où les scribes inscrivaient sur une plaque en argile les différents rituels de l’enterrement et les déposaient dans les tombeaux. Aujourd’hui, quel que soit le lieu où elle se trouve, elle donne une opportunité aux vivants un endroit pour se recueillir et avoir une pensée pour le trépassé.

Comment se présente-t-elle ?

Selon l’article R. 2223-8 du code général des collectivités territoriales, la plaque funéraire s’ajoute aux inscriptions sur la pierre tombale (nom, date de naissance et du décès) pour identifier le défunt. Les identifications sur cette plaque devront être validées par les autorités communales qui vérifieront en conséquence la conformité du décédé avec le nom inscrit sur le permis d’inhumer ou d’incinération.

À l’origine, elle fut fabriquée en granit travaillé ou poli, actuellement les variantes possibles peuvent être réalisées en marbre blanc, en ardoise, en métal, en altuglas ou en n’importe quel matériau résistant à l’usure du temps et des intempéries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *