Vendre ses œuvres d’art : ce qu’il faut savoir

Les œuvres d’art sont très prisées par tous ceux qui souhaitent diversifier leur patrimoine. Elles jouissent effectivement d’un avantage fiscal non négligeable et échappent à l’impôt sur la fortune. Toutefois, ces objets ont aussi un gros défaut. En effet, elles sont peu liquides. Pour pouvoir les revendre, il faut passer par plusieurs étapes.

Évaluer son œuvre d’art

Il est plus facile d’acheter une œuvre d’art que de la revendre. En effet, pour mettre en vente des pièces de collection ou des tableaux de peinture, le propriétaire doit respecter quelques étapes. Dans un premier temps, il doit effectuer une estimation de l’œuvre d’art.

Quand on dit qu’un tel artiste est populaire, ce n’est pas lui qui est réputé, mais ses créations. Ainsi, si on est en possession d’une œuvre signée par cette personne et qu’on souhaite la vendre, le premier réflexe consiste à l’authentifier. La pièce devrait figurer dans le catalogue créé par le peintre ou le créateur. Par ailleurs, on peut aussi recourir à un expert, que l’on appelle communément évaluateur. Moyennant une somme supplémentaire, il évaluera l’objet en fonction de son état général, de sa rareté, de son pedigree et de son âge. Enfin, pour avoir une dernière adjudication, il est possible de consulter des banques de données qui disposent de millions de références.

La vente en question 

Pour vendre un œuvre d’art ou une pièce de collection, le propriétaire peut choisir entre deux canaux, dont la vente aux enchères et le gré à gré. La solution adoptée va dépendre de la valeur, de la catégorie de l’objet ou de sa qualité. La première option est encore très prisée en France et aux États-Unis. En effet, la transaction a le mérite d’être sécurisée. En outre, toutes les maisons traditionnelles proposent désormais des ventes publiques sur internet. Ainsi, les acheteurs français et étrangers qui ne sont pas présents dans la salle pourront participer à la séance.

En optant pour le gré à gré, le propriétaire s’en remet à une galerie ou un marchand spécialisé qui demanderont une commission en retour. Mais on peut également confier ses œuvres à une plateforme en ligne. Le marché de l’art est de plus en plus dynamique grâce à un internet. Les objets se vendent plus rapidement et le vendeur sera en contact direct avec l’acheteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *