Voyager à travers les arts visuels coréens

Grâce à sa culture riche et diversifiée, la Corée dispose d’arts visuels qui font fasciner plus d’un bourlingueur. La Corée du Sud, par exemple, attise la curiosité des touristes des 4 coins du monde avec ses plusieurs quartiers artistiques importants permettant de découvrir des scènes artistiques variées. Par ailleurs, le design graphique épate les artistes avec sa typographie et son alphabet. Il évoque deux évènements marquants de l’histoire de la Corée. Le premier est lié à l’histoire de l’imprimerie au XIIIe siècle, le second à l’invention du hangul au XVe siècle. Durant leur séjour en Corée, les routards auront l’opportunité d’observer de près les œuvres du graphiste Ahn Sang-soo. Ce dernier a su moderniser le hangul en concevant plusieurs polices de caractères de cet alphabet. Dans ces créations typographiques, il géométrise la forme des lettres. À part Ahn Sang-soo, Kim Bo-huy est un graphiste qui réalise des images en phrases écrites en hangul.

L’architecture coréenne

Durant leur voyage en Corée, les globe-trotters découvriront l’architecture coréenne. Cette dernière se différencie avec sa construction qui s’élève à partir de fondations enterrées en pierre vers une toiture couverte de tuiles. Parmi les patrimoines monumentaux à ne pas manquer lors d’un détour à Séoul, la capitale de la Corée du Sud, on compte le palais de Gyeongbokgung. Celui-ci est le principal des cinq grands palais érigés sous la dynastie Joseon. Il a été bâti sous le règne du roi Taejo. Il comporte 500 bâtiments avec une superficie de plus de 40 ha. Les toutes forment une petite ville enclose dans une enceinte. Le palais de Gyeongbokgung est orné de statues Haetae. Il abrite également des jardins qui méritent absolument d’être visités. Par ailleurs, ce musée à ciel ouvert est connu pour les pavillons Gyeonghoeru et Hyangwonjeong. Le premier est constitué d’une ossature en bois posée sur 48 piliers massifs en pierre. Le second est édifié sur une île artificielle du lac Hyangwonji.

La photographie coréenne

Pour terminer leur séjour en Corée, les touristes admireront les œuvres des photographes contemporains du pays. Ils peuvent, entre autres, observer les créations de Ko Un. Cet artiste a été incarcéré après avoir participé au mouvement démocratique de Five Eighteen. Durant leur voyage artistique coréen, les globe-trotters seront épatés par les chefs d’œuvre de Hyung S. Kim. Ce photographe a consacré quelques années de sa vie à capturer la beauté des Haenyeos après leur journée de travail. Il veut montrer la pénibilité et la dureté du travail de ces femmes plongeuses de Jeju-do, une île de Corée du Sud.

Dans ses collections, on voit les détails du mode de vie de ces habitants avec leurs visages ridés, leurs combinaisons de plongée et les outils de pêche. Enfin, les paysages photographiques de Bae Bien-U invitent les routards à la méditation et à l’introspection. Ils comprennent des montagnes au contour estompé par la brume, des grandes étendues de plaines balayées par le vent et des rivages à la blancheur écumeuse se noyant dans le ciel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *