Couper et cintrer le cuivre

Depuis la disparition du plomb, le cuivre est désormais le matériau le plus utilisé pour I ‘alimentation en eau. Inerte et résistant, il se travaille sans grande difficulté et s’assemble de plusieurs manières, les plus simples étant accessibles aux débutants.

Couper et cintrer le cuivre

Avant d’être assemblés, les tuyaux de cuivre doivent être recoupés et mis en forme pour dessiner le circuit avec précision et discrétion. Cette préparation s’effectue à mesure de l’avancement des travaux.

Les tubes de cuivre

Proposés sous forme de barres (rigides) et de couronnes (malléables), les tubes de cuivre permettent de réaliser des installations de qualité, durables et solides. Matériau stable, le cuivre offre par ailleurs toutes les garanties nécessaires au niveau sanitaire. Même s’il s’oxyde un peu en surface (mais sans jamais aller jusqu’à la perforation), au contact de l’air, il conserve toutes ses qualités et résiste aux chocs et à l’abrasion. II présente en outre l’avantage d’un point de fusion assez bas, qui permet de le braser avec un matériel (lampe à souder, chalumeau mono-gaz) à la portée de tous les bricoleurs. II se coupe également assez facilement.

Les méthodes de coupe

Le coupe-tube est l’outil à privilégier. Sa molette réalise une coupe propre et nette, ne nécessitant que peu de reprises. Le guidage est précis grâce aux rouleaux. Seul impératif : ne pas trop serrer la poignée, surtout sur du cuivre recuit, pour ne I pas écraser le tube. La scie à métaux laisse inévitablement des bavures. Mais elle est parfois incontournable, notamment sur les tuyaux déjà installés. En effet, le coupe-tube, même les très petits modèles, ne peut souvent pas se glisser entre le tuyau et le mur. Le plombier Paris est équipé pour faire le travail.

Recuire le cuivre

Pour pouvoir être travaillé, cintrage, création d’emboîtures ou de collets battus, le cuivre écroui doit être rendu plus malléable par passage à la flamme vive. Une lampe à souder suffit en principe, mais il est préférable d’utiliser un chalumeau sur bouteille butane, permettant d’atteindre la même température mais délivrant une quantité de chaleur plus importante. Montez sur l’outil une buse de fort diamètre afin d’obtenir un gros panache. Déplacez la flamme régulièrement d’au moins 20 cm en amont et en aval de la zone à cintrer, jusqu’à ce que le cuivre prenne une couleur rouge sombre homogène. Laissez refroidir à l’air libre 0u, pour travailler immédiatement, appliquez sur le cuivre un chiffon humide. Surtout, ne le trempez pas tant qu’il est rouge. Un plombier peut vous aider pour le travail du cuivre.

Le cintrage

Les virages et les contournements sont nombreux dans une installation de plomberie. Rapide et économique, la technique du cintrage permet d’adapter les tuyaux de cuivre avec précision. S’il est éventuellement possible d’imprimer à la main une légère courbe à un tube, celui-ci risque cependant de se plier irrémédiablement. Au-delà de 10 à 15°, un outil spécifique est indispensable.

La cintreuse

La cintreuse, ou pince à cintrer, se compose d’un galet à gorge, d’un bras fixe solidaire du galet et d’un bras mobile comportant la presse de cintrage. Pour des questions de commodité, il est préférable d’acquérir une pince pour chaque diamètre de tube. Pour des travaux occasionnels, il existe des pinces à plusieurs gorges permettant de cintrer deux ou trois diamètres. D’autres pinces, vendues en coffret, sont proposées avec des galets interchangeables. Le fonctionnement est simple : il suffit d’ouvrir la pince, de bri der le tube préalablement recuit sur le bras fixe avec le crochet intégré, et de rabattre le bras mobile en prenant appui sur le genou (le galet comporte une encoche à cet effet). Emprisonné dans la gorge du galet, le tube est rabattu par la presse et cintré jusqu’à l’angle voulu. Des graduations sur le flanc du galet permettent de juger de l’angle avec une précision relative. En général, il faut dépasser l’angle indiqué pour compenser l’élasticité naturelle du métal.

Le ressort à cintrer

Beaucoup plus empirique et sommaire que la pince à cintrer, le ressort reste pourtant très efficace pour les mises en forme n’exigeant pas une précision millimétrique. II est surtout beaucoup moins onéreux que la cintreuse et plus facile à ranger dans une caisse à outils. Après recuisson du cuivre, il suffit d’insérer le tube dans le ressort puis de maintenir le tout fermement en pressant sur les deux “oreilles” et de cintrer en prenant appui sur le genou (en interposant un chiffon plié plusieurs fois pour éviter les blessures) ou sur une pièce ronde fixe (gros tuyau ou bigorne d’une enclume, par exemple). Le travail du cuivre peut être fait par un plombier Paris. Pour éviter que les tubes de plus de 12 mm ne se plient sur eux-mêmes au moment du cintrage, remplissez-les de sable bien sec. Obstruez les deux extrémités avec un bouchon de bois et cintrez comme décrit précédemment.

Les étapes

  1. Couper le tube : Insérez le tube entre la lame et les rouleaux du coupe tube. Amenez la molette au contact en tournant la poignée et imprimez un tour à l’outil. Resserrez la poignée et tournez à nouveau jusqu’à la coupe totale.
  2. Ébavurer la coupe : Avec l’alésoir inclus dans la poignée ou sur le Côté du coupe-tube, ébavurez l’intérieur du tuyau pour sup primer les restes de limaille qui risqueraient de freiner le flux de l’eau, ou d’endommager les mécanismes en aval : robinets, filtres, appareils, etc.
  3. Chauffer le tube : Avec un chalumeau ou une lampe à souder à dard large, chauffez la zone à cintrer jusqu’au rouge sombre pour ramollir le cuivre. Laissez refroidir à l’air libre.
  4. Cintrer à la pince : Placez le tube dans la gorge de la cintreuse en faisant coïncider le début de la courbe avec l’onglet gravé sur l’outil. Rabattez le verrou et forcez sur le levier mobile jusqu’à ce que le tube ait atteint l’angle souhaité.
  5. Remplir le tube de sable et boucher : Avant de cintrer au ressort, il est préférable de remplir les tubes de fort diamètre de sable sec. Obstruez ensuite les deux extrémités avec un bouchon de bois (morceau de tourillon taillé).
  6. Ou, cintrer au ressort : Passez le ressort sur le tube, centré sur la zone de cintrage. Maintenez le ressort serré en pressant avec les pouces sur les deux anneaux. Cintrez en prenant appui sur votre genou ou sur l’étau.

Matériel

  • Coupe-tube
  • Lime douce
  • Chalumeau ou lampe à souder
  • Pince à cintrer ou Ressort à cintrer

La cintreuse, bien maîtrisée, est un véritable outil de précision. II est préférable, néanmoins, de n’effectuer les coupes finales qu’après avoir mis les tubes en forme.

Dans un circuit de plomberie, les raccords coudés, qu’ils soient mécaniques ou à souder, sont incontournables. Le cintrage reste cependant la méthode la plus esthétique et la plus économique. De plus, elle est celle qui réduit le moins le débit à l’intérieur des tubes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *