Tuyauteur : un métier en devenir ?

tuyau-PER

Si on désire avoir un avenir dans la plomberie en région parisienne, opter pour un travail de tuyauteur est la bonne décision. Ce n’est pas la seule, mais bien la bonne. En effet, cette spécialisation a été choisir par de nouveaux artisans, une bonne centaine de professionnels qui vont intégrer les rangs de tuyauteurs franciliens. tuyau-PER

Artisan tuyauteur : les rôles

Le tuyauteur prend en charge la mise en place de la tuyauterie et leur connexion avec les appareils sanitaires. De ce fait, leur travail consiste à dessiner le cheminement des tuyaux à travers les tranchées (si encastré) ou mettre en place un schéma de tuyaux en apparent (tâche la plus délicate). Il assure également le débitage et le cintrage des tuyaux. En plus de cela, les artisans tuyauteurs installent les tuyaux pour l’alimentation et l’évacuation. En somme, cet installateur professionnel peut prendre en charge les fonctions attribuées aux installateurs sanitaires professionnels.

Observation du professionnel

Tuyauteur est un métier qui existe depuis une bonne dizaine d’années. Un installateur professionnel habitant à proximité de Paris avait pris comme habitude d’appeler tuyauteur ses apprentis avant d’intégrer le fait que ce métier est devenu une spécialisation en plomberie, au même titre que chauffagiste ou zingueur. Selon ses propres mots, tuyauteur est le métier en vogue et ayant un avenir à cause de la mise en conformité nécessaire des installations sanitaires. Néanmoins, il faut faire les choses selon les règles. Le meilleur moyen de réussir est de suivre une formation et parfaire son savoir-faire durant cette période.

Formation : les avantages

Suivre une formation de tuyauteur permet de déboucher sur les cas suivants :

  • Le certificat de qualification pour les poseurs d’appareils de chauffage
  • Le certificat de qualification pour les mécaniciens en protection-incendie

Chez les artisans nord-américains, il est obligatoire d’avoir ce certificat, au risque de se faire pénaliser. Ces réglementations sont en vigueur dans des zones telles : Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick, au Québec et au Manitoba, ce certificat est offert, bien que facultatif, dans les autres provinces et les territoires. En région parisienne, les législations sont différentes mais en vue d’assurer la performance, on se doute que les textes de lois français disent quelque chose sur ces installations.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *