Le point sur la ventilation de chute

La ventilation de chute est un ensemble de systèmes d’évacuation obligatoire qui s’achemine vers le toit. Assurant plusieurs fonctions, ces circuits d’évacuation devront être conçus suivant les règles prévues par la NF DTU 64 01. Le principe de base, de sa conception… voici tout ce qu’il faut savoir sur la ventilation de chute.ventilation-de-chutte

Le principe de base de la ventilation de chute

Le réseau d’évacuation des eaux doit obligatoirement disposer d’un système de ventilation de chute. Suivant la norme NF DTU 64 01 relative à la plomberie, il faut prévoir la ventilation qui constitue une prise d’air extérieur compensant le besoin d’air des canalisations d’évacuation.Ce système est conçu en parallèle à la colonne de chute, placé en amont de la masse d’eau générant la dépression avant de monter jusqu’à la toiture.

Sur le système d’évacuation des eaux usées d’un logement, il faut prévoir une ventilation primaire et une ventilation secondaire. Si la ventilation primaire sert à poursuivre la colonne d’évacuation w.c. et sanitaire en une colonne de chute, celle secondaire va servir à l’aération de la fosse grâce à l’extraction des gaz.

Ces deux sorties d’air doivent être conçues telles qu’il a été prévu par la norme. Ainsi conçu, le système de ventilation évitera l’échappement de mauvaise odeur dans les pièces du logement.

Comment concevoir la ventilation de chute ?

La ventilation de chute est un élément technique de la partie plomberie d’un logement, dont il faut concevoir conformément aux règles. Pour concevoir correctement ce système, consultez la page. Il faudra notamment que la colonne de chute ait le même diamètre à partir de son pied jusqu’au raccordement, soit au plus haut. Il faudra notamment disposer d’un tuyau d’un diamètre de 4 pouces. Aussi, une pente est à prévoir sur le système de ventilation afin d’éviter l’accumulation d’eau. Une pente de 1,50 soit de 2 %.

La ventilation primaire qui va servir à la décompression des toilettes et des autres équipements sanitaires se situe en amont de la fosse et assurée par la canalisation de collecte des eaux usées avant de prolonger jusqu’à l’air libre sur le toit. Une conduite d’au minimum de 100 mm de diamètre est à prévoir. Quant à la ventilation secondaire, elle est située en aval de la fosse notamment à la sortie. Celle-ci sera conçue à l’aide d’une canalisation dédiée de 100 mm de diamètre disposant d’un éolien mobile ou statique. Il faudra qu’elle débouche au moins 40 cm au-dessus du faîtage du toit.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *