Dans quel cas une boite de dérivation est-elle nécessaire ?

boite-de-derivation

Une boite de connexion est un dispositif très pratique qui est utilisé pour connecter plus facilement et en toute sécurité les différents fils électriques. Toutefois, son utilisation n’est à prévoir que dans certains cas pour limiter au maximum les raccordements intermédiaires.Dans quels cas faut-il alors prévoir une boite de jonction et comment réaliser son installation ?

L’utilité d’une boite de dérivation

Lors de la conception ou de l’extension d’un réseau électrique, il est parfois difficile ou tout simplement interdit de partir du tableau de répartition vers le point d’utilisation. La boitier de dérivation devient alors indispensable pour relier les fils du tableau électrique aux appareils ou à d’autres circuits.

Il s’agit donc d’un boitier nécessaire pour éviter l’alimentation directe ou pour faciliter la liaison entre les câbles lorsqu’ils ne sont pas en longueurs suffisantes. Dans le cadre d’une rénovation, cet élément sert aussi à connecter des fils supplémentaires sur un réseau existant et permet de ne pas concevoir un tout nouveau circuit.

Indispensable sur certains circuits, le boitier est proposé en 4 différents modèles, à savoir celui encastrable, pour comble, à poser en saillie ou étanche. Toutefois, bien que très pratique, la boite de dérivation n’est pas recommandée dans tous les cas pour éviter l’existence de plusieurs raccordements intermédiaires.

Comment installer la boite de connexion ?

Mettre en place une boite de dérivation est assez simple, car il suffit de suivre les consignesd’un professionnel électricien à travers ce site https://mon-plombier-asnieres-seine-92.com.

  • Étape préalable

Par mesure de sécurité, il faut couper le courant avant de poser la boite de connexion. En visualisant l’emplacement du boitier, le modèle devra être choisi en adéquation aux fils à connecter. En pratique, la boite encastrée est adaptée aux circuits encastrés tandis que le modèle à poser en saillie est à choisir pour des réseaux de fils apparents.

  • Étape 1 : traçage et creusage des saignées

Après repérage de l’emplacement du boitier, il faut le tracer suivant la grandeur ou le modèle de boite de jonction utilisée. Ensuite, les saignées seront coupées et creusées.

  • Étape 2 : le câblage

Les fils électriques doivent être amenés du tableau jusqu’à la boite de connexion.Ils seront par la suite passés par les trous de la boite et seront reliés à d’autres fils qui proviennent d’un autre circuit.Pour réaliser la connexion, il faut prévoir trois connecteurs pour le fil de phase, de terre et le neutre.

  • Étape 3 : fixation de la boite

La boite de dérivation sera ensuite fixée et refermée par son couvercle. Il faut faire très attention lors de cette dernière étape afin d’éviter de débrancher un des câbles.

Avant de fixer le tout et de reboucher l’espace vide autour du boitier, il faut rétablir le courant et vérifier le bon état de l’installation. Lorsque tous fonctionnent correctement, l’installation de la boite de jonction a été donc une réussite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *