Bien choisir sa robe année 50

Le vintage est revenu à la mode depuis quelque temps. Les robes des années 50 sont déclinées sous une multitude de modèles. Afin de mieux faciliter le choix de votre robe année 50, référez-vous à votre morphologie. Le choix s’opère également selon les robes les plus tendance de cette époque.

Choisir la robe selon la morphologie

Votre silhouette constitue le premier critère de choix en matière de robe année 50.

La robe vintage pour les belles rondes

Les femmes rondes peuvent orienter leur choix vers une robe vintage agrémentée d’un décolleté carré ou rond. Ce genre de morphologie demande une robe ornée de petits motifs imprimés. Pour éviter d’amplifier votre silhouette, fuyez les robes à rayures horizontales ainsi que les robes à volants. Privilégiez une robe vintage mettant en valeur votre morphologie, en l’occurrence une robe droite ou moins évasée. Vous pouvez également vous orienter vers une robe tunique conçue avec une matière fluide.

La robe vintage pour les tailles fines

Pour les femmes avec une taille fine ont l’avantage de bénéficier d’un choix multiple. Elles peuvent orienter leur choix vers une robe décolletée, une robe moulante, une robe ajustée à la taille… Ce genre de silhouette s’accorde aisément avec n’importe quel genre de robe vintage. Néanmoins, évitez les robes imprimées voyantes. Pour peaufiner le tout, ajoutez des accessoires adaptés, en l’occurrence un sac coloré, une montre.

Choisir entre les robes phares des années 50

Nombreux sont les styles de robes des années 50.

La robe manteau

La robe manteau consiste en une version à jupe pleine. La tenue s’apparente à un modèle chemise avec un long manteau. La robe est agrémentée de boutons surdimensionnés, un col large qui prend la forme d’un pardessus. Les épaules sont rembourrées et les manches sont longues. La robe manteau est accompagnée d’une ceinture assortie en tissu. Ce genre de robe se porte en hiver et en automne.

La robe fourreau

La robe fourreau constitue la robe Pin-up des années 50. Son corsage présente les mêmes caractéristiques d’une robe Pin-up. La jupe est étroitement ajustée au corps. Elle se décline de plus en jupe pleine ou en jupe crayon. La robe fourreau est ornée d’un décolleté en V, arborant un style sexy et élégant. Ce genre de robe est parfait pour une soirée cocktail.

La robe cloche

La robe cloche est apparue vers la fin de la décennie. Il s’agit d’un modèle cloche qui résulte d’une combinaison entre deux formes de jupe. La robe cloche dévoile un corsage ajusté. La jupe se rétrécit à la taille, mais gonfle les hanches et rétrécit afin d’être ajustée au mollet. L’ensemble crée un modèle qui prend la forme d’une cloche.

La robe trapèze

La robe trapèze s’apparente en quelque sorte à la robe chemise. Le haut est ajusté sous le buste, mais évasé au genou. Cette robe a tendance à accentuer le buste et à dissimuler les imperfections de la hanche et des cuisses. Bien que très appréciée en 1958, la robe a connu quelques dépréciations l’année suivante. Néanmoins, elle a regagné le cœur des femmes vers la fin des années 1960.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *