Comment remplacer le manche d’un outil de jardinage ?

Les outils à manche sont indispensables dans différents domaines : jardinage, bricolage, menuiserie, etc. Le jardinage est particulièrement concerné et il n’est pas rare de devoir réparer ou remplacer le manche d’un outil. Comment y procéder ?

Les différents types de manches d’outils

Le manche d’un outil se caractérise en principe par son matériau de construction, sa longueur et son système de fixation. Bien connaître tous ces éléments est nécessaire pour bien choisir ses outils à manche et ses manches. En ce qui concerne le matériau de fabrication, il peut s’agir du bois, de l’aluminium, d’une matière synthétique comme la résine, le polypropylène et la fibre de verre ou d’un alliage de plusieurs matières.

La fibre de verre et les alliages tri-matières sont appréciés pour leur grande résistance aux chocs et aux vibrations, ainsi que pour leur légèreté. Le bois quant à lui est résistant, durable, indémodable, polyvalent et confortable, car il absorbe la sueur. On choisit en général le frêne et le hêtre pour leurs propriétés élevées. C’est d’ailleurs le choix de la société française Bigeon qui se spécialise dans la fabrication des manches et autres outils en bois depuis plus de 50 ans. Vous trouverez sur le site www.manches-bigeon.com toutes les informations nécessaires sur les manches en bois de la marque.

Les systèmes de fixation des manches d’outils

Pour fixer le manche d’un outil, vous avez le choix en quatre emmanchements ou systèmes de fixation. Il y a l’emmanchement classique qui n’a pas une forme d’emboîtement particulière, nécessitant ainsi l’ajout d’un coin à emmancher.

L’emmanchement autobloquant inversé est celui adopté pour les outils de traction et de frappe, consistant à bloquer la tête de l’outil dans le côté évasé du manche. L’emmanchement à douille est celui qu’on retrouve le plus sur le marché, adapté aux outils qui disposent d’une douille (raccord femelle de la tête dans laquelle s’insère le manche).

Les manches Bigeon profitent d’une douille d’emmanchage standardisée pour s’adapter à tous les outils commercialisés. Pour bien fixer le manche dans ce cas, il ne suffit pas de l’insérer (l’extrémité conique du manche) dans la douille, il faut aussi le sécuriser à l’aide d’agrafes par exemple. L’emmanchement peut aussi se faire à l’aide d’un raccord rapide. Il existe différents types de raccords rapides qui sont destinés aux manches multi-usages.

Remplacer le manche d’un outil

Changer le manche d’un outil de jardin est une chose que vous serez obligé de faire à un moment ou un autre. C’est le cas évidemment quand le manche est abîmé (grande fissure, usure, etc.) ou qu’il s’est complètement cassé. Il faudra d’abord retirer l‘ancien manche. Vous devez retirer le clou qui fixe le manche dans la douille à l’aide d’une paire de tenailles puis retirer le manche.

Si celui-ci est cassé, il faudra extraire ce qui reste dans la douille en frappant avec un marteau sur l’extrémité du manche. Il glissera alors de l’autre côté. Si vous n’y arrivez pas, vous pouvez placer la partie coincée sur les braises (d’un barbecue par exemple) pendant quelques minutes afin de dilater le métal et libérer le bois.

Il ne vous reste plus qu’à mettre en place le nouveau manche dans la douille. Frappez le côté opposé de l’outil avec force et plusieurs fois au sol pour vous assurer que le manche est bien inséré dans la douille. Fixez-le pour finir à l’aide d’un tournevis (clou) ou d’agrafes.

N’oubliez pas d’observer continuellement les manches de vos outils pour vérifier s’il y a des fissures ou des signes d’usure. Il vaut mieux intervenir avant que le manche ne se casse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *